La guerre, une politique voulue

C’est quoi la guerre ?

Rien que d’écrire, de penser ou d’entendre le mot guerre nous hérisse, provoque la peur dans notre esprit, nous révolte et provoque notre incompréhension. Pourtant, notre monde a toujours été sous une forme de guerre et nous le sommes encore et toujours. Mais qui en est responsable, chaque belligérant ou, devrais-je dire, tous les belligérants s’estimant dans leurs droits, soit de provoquer soit de répondre.

Les réfugiés de la guerre de 39-45
Le déplacement en masse de population, les réfugiés fuyant la guerre
Qui décide d’une guerre ?

J’en reviens donc à la question primordiale : Qui décide d’une guerre ? Car toute agression est une guerre ! Mais avant de reprocher à quiconque d’avoir pris une telle décision, nous devons et je dois avant tout regarder chez moi si je n’ai rien à voir avec cette forme de guerre qu’est l’agressivité envers une autre personne. En terme clair, si je deviens agressif, c’est que quelqu’un ou une action a profondément provoqué ma colère. Effectivement, je pense, je crois être dans mon bon droit et ma forme d’agressivité, souvent en paroles, fait monter la tension.

Les différentes formes de guerres.

Une autre forme de guerre s’exerce quand une manifestation est organisée par un groupe, quel qu’il soit, celle-ci est systématiquement encadrée par les compagnies de sécurité, en principe, pour éviter les débordements. Comme par hasard, des groupes cachés, pourtant sans se mélanger, recherchent l’affrontement avec les CRS. Ces derniers ne font pas la différence entre le manifestant pacifique et l’élément provocateur et deviennent, de ce fait, aussi les agresseurs. Ceci est une guerre !

Toutes les époques
Quel que soit l’époque, la guerre est toujours présente !

Quand, pour des raisons plus ou moins spécieuses dont les prétendues preuves sont déclarées secrets d’État, un pays décide de porter la guerre dans un autre pays et d’en entraîner d’autres avec lui dans un conflit qui n’a pour raison que de s’approprier des richesses, ce pays et son peuple est-il criminel ou est-ce les décideurs de ce pays ?

D’autres formes de guerre

Une guerre, c’est aussi, de la part d’un dirigeant, politique ou économique, d’émettre des lois, des règlements qui entravent la liberté des individus. Cela va, dans l’industrie par exemple, ou l’employé(e) sur une chaîne de montage n’a pas le droit d’aller aux toilettes pendant plus de 4 heures, et d’être obligé de devoir mettre une couche. Cela va aussi quand un dirigeant politique oblige à inoculer onze vaccins au lieu des trois habituels en prenant le risque de laisser à vie des séquelles graves aux bébés ! Mais il dira « responsable, mais pas coupable ! Mais il l’a fait !
La guerre, c’est aussi ceux qui amassent des richesses que d’autres ont faites, créées ou fabriquées sans vouloir les partager et pires, d’en détourner la réalité pour éviter d’en payer les impôts.
La guerre, c’est aussi quand il y a un conflit entre voisins, pour des raisons de jalousie ou d’un refus de compréhension ou encore un manque de communication. Ce manque de communication, nous le retrouvons dans beaucoup de couples, entre les services publics et les usagers, entre nos dirigeants et nous. Nous sommes dans un monde en guerre !

Quand on a un conflit, ce sont presque toujours entre deux personnes ou entre une personne et un groupe. Une décision d’agression est prise, entre nations, par le chef de l’état. Sa responsabilité est entière.

Quelle est la vraie question sur la guerre ?

Maintenant, pourquoi prend-il cette voie, celle de la guerre ? Il n’est pas seul et je crois que les instigateurs du conflit ne sont pas loin d’une part et, d’autre part, des raisons plus « intéressés » sur le plan d’intérêts privés. Regardez pour la Libye et surtout les rapports d’intérêts entre Kadafi et Sarkozy. Pourquoi ce dernier voulait que disparaisse celui, on présume, qui aurait financé une partie des frais de l’élection présidentielle ?

Pas de futur !
Que se passe-t-il dans notre douce France ?

Je crois fermement que la vraie question du pourquoi une guerre est multiple dans sa combinaison, mais n’a qu’une cause, les intérêts privés de quelques personnes. La guerre a une cause, l’appât du gain.
Si nous répondons à la simple question : A qui profite le crime ? Ce ne peut qu’être que l’agresseur.

Et les profits, dans une guerre, ne se comptent plus au vu de leur nombre. Pour en citer quelques-uns, nous trouvons la vente des armes en tout genre, l’enrichissement du monde politique corrompu, de certains industriels. Nous y ajoutons aussi la reconstruction qui permet à certains pays de mettre la main sur les richesses.

Comment pourrait-on éviter la guerre ?

Pour faire suite au deuxième paragraphe de cet article, nous devons nous poser cette question :
POURQUOI ?
Dans notre fond intérieur, que se passe-t-il pour qu’une pensée, des paroles ou encore des actions puissent provoquer de l’agressivité et engager une forme de guerre ?
N’y a-t-il pas d’autres solutions que celle de vouloir imposer à l’autre sa volonté ?
Dans notre monde de communication, nous sommes de plus en plus renfermés dans notre moi et ne communiquons que par des intermédiaires ! Ces intermédiaires sont les téléphones, les tablettes, les ordinateurs et, bien sûr, la télévision . Promenez-vous dans la rue et vous ferez le constat de rechercher qui n’a pas son téléphone dans la main.

La forme de guerre inacceptable.

Une forme de guerre inacceptable est celle où les peuples sont martyrisés, quel que soit le côté des belligérants. Les décideurs envoient le peuple se battre pour eux, les soldats enrôlés de force. Ils sont précédés par des bombardements en aveugle sur le restant de la population civile et pacifique.
La même forme de guerre, lors des manifestations dans les rues où je viens d’entendre le Premier ministre avertir que les contradicteurs de ses décisions risquaient des poursuites pénales.
En terme clair, vous n’avez plus qu’un droit, celui de « la fermer ! »
Si cela vous convient, et bien « fermez les yeux et bouchez-vous les oreilles ».

Le réveil sera brutal, mais mortel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.