Mon amie

Mon amie

Image Mon Amie

Ne sachant pas quel choix prendre pour vous présenter un premier poème, je m’en suis remis à ma sensibilité mais non à ma préférence. Pour certains, cela peut surprendre de différencier sensibilité et préférence et qui reste souvent sans explication précise. J’ai donc pris le poème « Mon amie » comme entrée en matière.C’est en quelque sorte ma définition, peut-être complexe mais sincère, de l’amitié symbolique entre un homme et une femme. Alors, bienvenue dans mon monde de la poésie.

Mon amie

   Maxime :
Même un petit mot vaut mieux
Que de vouloir être silencieux …
Et même, complice, un petit silence
Vaut mieux que des mots que l’on se lance !
Didlan

La souffrance intérieure, dans une âme blessée,
Le regard langoureux, pour des yeux sincères,
La vie pleine d’entrain, pour cacher l’anxiété,
La main sur son cœur, pour un amour qu’elle espère.

Mais je voudrais que le monde comprenne,
Pourtant fertile de la parole reine,
Pour si peu qu’il veuille bien l’entendre,
Que le langage du cœur n’est pas à vendre,
Mais à donner, mais présent pour le prendre.
Pourquoi ne pouvons-nous pas, tous, sans exception,
Utiliser cette façon, sans crainte d’une réflexion ?

Parler avec son cœur, c’est parler de l’univers,
C’est de vivre immensément, au cœur de la terre.
Parler avec son cœur, c’est de courir dans un champ,
Et d’en écouter son air de musique éblouissant.

Parler avec son cœur, c’est de voyager dans la forêt,
Et de se marier à une vie nouvelle de félicité.
Parler avec son cœur, c’est de gravir les sommets,
Et d’atteindre la connaissance pour gagner la liberté.

Mais sache que parler avec son cœur, c’est vouloir aimer,
Tendrement, pour mériter le bonheur souhaité.

Point de rêves, pour la recherche de la vérité,
Point d’utopie, pour l’amour de cette vérité,
Mais tu dois savoir que ton âme à peur,
Peur d’aimer, peur de souffrir, peut-être.

Sache aussi que celui qui fera vibrer ton être,
Sera celui, sans trembler, qui sortira vainqueur.
Tu n’attendras de lui qu’un seul petit mot,
Celui du cœur, et c’est le plus beau.

Je pense qu’en lisant un texte, au milieu des images avec un son musical, adapté au rythme du poème est certainement beaucoup plus prenant car il est placé dans son contexte de création et je vous le soumets à vos sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.